Le Cannabidiol, appelé CBD, est devenu un vrai sujet de débat et d’actualité dans les médias mais aussi dans les boutiques spécialisées dans la vente de cigarette électronique et auprès des consommateurs.

L’opinion négative sur le CBD vient du fait qu’il est trop souvent associé à l’usage récréatif du cannabis. Confondu avec le THC, molécule responsable des effets euphorisants de la plante, le CBD se distingue pourtant du THC au regard des effets qu’il procure bien que les deux composés soient extraits du cannabis.

Le CBD est depuis quelques années largement étudié par de nombreux laboratoires notamment dans la recherche d’agents thérapeutiques pouvant soulager certaines pathologies spécifiques.

Aujourd’hui, les consommateurs s’interrogent sur l’influence du CBD sur les tests salivaires réalisés notamment par la police lors d’opération de contrôles routiers par exemple.

Aussi afin de s’assurer que les e-liquides au CBD ne génèrent pas de résultats positifs au niveau des tests salivaires et urinaires, le LFEL a réalisé une étude sur l’impact de l’inhalation de liquide au CBD. Ainsi, nous répondons aux interrogations des consommateurs et démontrons que « vaper » du CBD ne présente pas de risques et ne peut être associé au cannabis récréatif.

Les tests salivaires et urinaires (4 tests/personne) ont été construits à partir de 3 différents types de testeur/consommateur :

  • Les consommateurs de CBD vapé
  • Les consommateurs de THC fumé
  • Les non-consommateurs

Ces tests ont été réalisés sur une période de 2 semaines (tests salivaires = juste après une consommation de CBD puis toutes les 20 minutes sur une période de 2h, toujours après consommation de CBD/ tests urinaires = au bout de 24 h de consommation de CBD puis au bout d’une semaine).

Les tests ont démontré que malgré les différents types de prises, représentant des quantités de CBD inhalées importantes, les résultats restaient négatifs pour tous les consommateurs de CBD. Evidemment, les contrôles positifs (THC fumé) ont tous été positifs aux différents tests.

L’étude montre donc que le vapotage du CBD ne présente pas de risques. La molécule du CBD est tout à fait indépendante du THC. Le consommateur peut avoir l’esprit tranquille dans sa consommation de CBD, une bonne nouvelle pour le monde de la Vape !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *