Peut-on prendre l’avion avec une cigarette électronique ?

cigarette electronique avion

La cigarette électronique est une innovation de l’industrie de la cigarette. Cette nouvelle alternative permet aux utilisateurs de réduire leur taux de consommation de cigarettes traditionnelles, d’arrêter ou même de se lancer dans une nouvelle expérience. La pratique liée à un tel dispositif s’appelle le vapotage et commence à prendre de l’ampleur dans la vie des utilisateurs. Cependant, il faut savoir que tous les pays ne se trouvent pas sur la même longueur d’onde et que la cigarette électronique, tout comme la cigarette classique, fait preuve d’une certaine réglementation dans les pays. Cet article vous explique dans quelle mesure vous pouvez vous servir de votre cigarette électronique en avion.

Peut-on voyager avec sa cigarette électronique au cours d’un voyage ?

Vous pouvez voyager avec votre e-cigarette, mais ce ne sera pas votre tâche la plus facile. En effet, la e-cigarette est un dispositif électronique elle est considérée comme n’importe quel autre appareil de nature électronique. Elle fait donc l’objet de plusieurs réglementations drastiques. Tout dépend dans un premier temps de votre destination. Si la e-cigarette n’est pas légalisé sur le territoire que vous allez visiter, il vous sera difficile de l’emporter avec vous. Il existe des pays comme l’Australie qui voient la e-cigarette d’un mauvais œil.

Est-il possible de vapoter dans l’avion ?

Vapoter est considéré comme fumer dans l’avion. Donc il vous est impossible de vous adonner à une telle pratique en avion. Parce que vous pouvez créer des interférences avec d’autres appareils électroniques, alarmer les détecteurs de fumée, enfreindre les règles de la civilité (manquer de respect aux autres passagers avec la fumée) ou encore créer un sentiment de jalousie chez les fumeurs de cigarettes classiques, il vous est interdit de vapoter dans l’avion.

Vous pouvez consulter les règles de la compagnie aérienne que vous allez emprunter par rapport à la cigarette électronique en avion. Il faut aussi dire que les règles des compagnies aériennes se sont durcies un peu plus ces derniers mois, surtout à cause de la mauvaise publicité des accus mal employés. Certains politiciens Américains anti-vape ont même pris les compagnies aériennes comme cible avec pour but d’interdire formellement et définitivement la e-cigarette même en cabine.

Est-il possible de vapoter à l’étranger ?

Vous pouvez vapoter à l’étranger seulement si vous atterrissez dans un pays où c’est autorisé. cigarette électronique en avion, il existe des pays où tout ce qui concerne le vapotage est interdit ; c’est-à-dire production, vente et consommation. Vous ne pouvez donc pas le faire dans ces pays. Il existe des pays où la vente de la nicotine est prohibée et réservée à l’usage unique des pharmacies. Dans ces pays, vous pouvez circuler avec vos accessoires de vape, mais sans aucune présence de nicotine. Il y a également des pays où le vapotage fait l’objet d’une réglementation locale. Il est donc possible de se retrouver aux États Unis dans un État où le vapotage est formellement interdits, mais que l’État voisin l’autorise.

Le problème des accus et batteries

Cela va sans dire que les appareils électroniques ont un effectif qui a grandement augmenté ces dernières années et que ce n’est pas parti pour aller dans le sens contraire. Cigarette électronique en avion, le problème ne se trouve pas au niveau des appareils eux-mêmes, mais de leurs batteries. Celles-ci sont répertoriées comme de fortes causes d’incendie. Cela a même poussé à une interdiction formelle des batteries au lithium-ion dans les soutes des avions depuis le 1er avril 2016.

Pour en revenir aux systèmes de vape, les accus qui sont le plus souvent employés pour la vape c’est-à-dire l’accu 18650, possède souvent une chimie Lithium-manganèse. Une matière qui commence à intéresser les compagnies aériennes depuis peu. Le fait que de tels éléments soient interdits dans les soutes des avions ne vous empêche pas de garder votre cigarette électronique dans un bagage que vous portez dans votre main ou que vous laissez en cabine.

S’il vous vient à l’esprit d’emporter plus de batteries ou plus d’accus, vous devriez vous renseigner au préalable, au niveau de la compagnie aérienne que vous comptez emprunter. En gros, vous pouvez garder votre e-cigarette avec deux batteries ou accus en main ou en cabine, mais jamais en soutes. Vous pouvez néanmoins laisser des choses comme votre atomiseur ou box sans accu dans les bagages destinés à la soute.

Les e-liquides

Il faut savoir que vous pouvez facilement aller en voyage avec votre stock de e-liquide mais il y a des règles à respecter. Vous avez la possibilité de mettre en soute seulement 1 litre de liquide au maximum pour un voyage. Évidemment, votre e-liquide est considéré comme liquide. Vous allez devoir faire un choix puisque votre shampoing est également considéré comme du liquide. Pour de telles circonstances, il est préférable d’emporter des contenants transparents puisque les liquides doivent être facilement et rapidement détectables.

Il ne faut pas non plus oublier que les liquides sont soumis à de très fortes pressions lors d’un voyage en avion. Vous pouvez les mettre dans des sachets hermétiques pour éviter tout risque en cas de fuite. De même que votre e-liquide, votre atomiseur va subir de fortes pressions. Alors, vous devez éviter de remplir ses tanks de e-liquides pour éviter tout risque que vos vêtements soient tachés.

Si vous vous sentez en mesure de respecter ces règles concernant cigarette électronique en avion, vous pouvez aller en voyage avec tous vos dispositifs de vapotage. Sans compter qu’il existe certaines compagnies aériennes qui ont des règles propres à elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *