Quels sont les principaux Terpènes et quelles sont leurs vertus ?

terpènes

Autrefois interdit au sein de plusieurs sociétés, le cannabis est devenu aujourd’hui une plante qui fait l’objet de plusieurs débats. En effet, plusieurs études et recherches effectuées sur le cannabis ont permis de mettre en évidence les éventuels effets bénéfiques qu’il pourrait avoir sur l’organisme. Elles ont également permis de découvrir qu’outre les cannabinoïdes, le cannabis contient d’autres principes actifs dont les effets pharmacologiques sont redoutables. Il s’agit des flavonoïdes, et surtout des terpènes.

Que sont les terpènes ?

Les terpènes sont des composés organiques aromatiques dérivés de l’isoprène, un hydrocarbure de 5 atomes de carbone. Ils se retrouvent autant dans le cannabis que dans plusieurs milliers de plantes. Au sein des plantes, ils sont responsables des arômes, des goûts, de la protection, de la défense, de la reproduction, du métabolisme et de la maturation de celles-ci.

Avantage des terpènes sur l’organisme

Tout comme les cannabinoïdes, les terpènes procurent plusieurs avantages à l’organisme. Ces composés sont des antiseptiques, des antibactériens et des antifongiques naturels. Outre ces effets, on reconnait aux terpènes des propriétés anti-inflammatoires, antidépresseur, bronchodilatateur et anxiolytique.

Les principaux types de terpènes et leurs vertus

À la date d’aujourd’hui, plus de 100 différentes variations de terpènes sont répertoriées dans le monde. Parmi ceux-ci, six (6) sont très couramment utilisés.

Le Myrcène

Encore appelé bêta-myrcène, le myrcène est l’un des terpènes les plus présents dans la nature et le plus utilisé dans les huiles essentielles disponibles sur le marché. Il se retrouve dans le thym, le citron, la mangue, les feuilles de laurier, etc. Dans ces plantes, il est à l’origine des odeurs importantes de houblon. Il est d’ailleurs connu pour son odeur semblable à celle du clou de girofle.

En raison de ses effets sédatif, hypnotique et relaxant, il est très usité dans le domaine médical pour calmer les personnes stressées ou en proie à des douleurs chroniques. Toutefois, il est aussi connu pour ses effets antibactériens, anti-inflammatoires, antitumoraux et analgésiques.

Le limonène

Deuxième terpène plus utilisé après le myrcène, le limonène se retrouve dans les agrumes, le genévrier, et les épices (romarin, menthe poivrée, etc.). Il est utilisé par les plantes intelligentes pour repousser les parasites et les insectes prédateurs. Grâce à cet attribut, le limonène compte parmi les meilleurs insecticides et antimoustiques naturels du marché. Son arôme issu du citron vert et son odeur semblable à celle de l’orange en ont fait le produit préféré des parfumeurs et des industriels du domaine.

On reconnaît également au limonène des propriétés antifongique, antibactérienne, et anti anxiolytique. En plus de ces effets thérapeutiques, il peut passer sans effort la barrière hématoencéphalique. De ce fait, il facilite l’absorption d’autres terpènes et en améliore les effets. Il est également très bénéfique pour le bien-être général, la santé sexuelle, permet de traiter la dépression et l’anxiété, et, d’augmenter la concentration et l’attention mentale.  En outre, des études récentes indiquent que le limonène favorise le système GST du foie et des intestins. Ce terpène pourrait donc être utilisé pour lutter contre le cancer.

Le pinène

Comme l’indique son nom, ce terpène est celui qui se retrouve en grande quantité dans les conifères (pin, sapin …). Il est donc responsable de l’arôme ressenti lors des balades dans les forêts de pin. Toutefois, le pinène est aussi présent dans certaines épices et plantes telles que la sauge, le romarin, la menthe, le gingembre, la lavande, etc.

Dans plusieurs civilisations, ce terpène était utilisé par les guérisseurs pour soigner les congestions et les infections parasitaires. Le pinène possède donc des propriétés antiseptiques et antibactériennes. Il est aussi utilisé en médecine douce pour ses propriétés anti-inflammatoire. En dehors de ses effets, il est connu pour avoir un effet dilatateur sur les bronchites et expectorant. Retenez cependant que seuls deux monoterpènes isomères bicycliques sont connus sous le nom de pinène : l’alpha-pinène et le bêta-pinène.

Le linalol

Le linalol est un des terpènes les plus connus du chanvre. Il a certes été isolé dans la menthe, le laurier, le bouleau, mais on lui reconnait plus l’odeur de la lavande. Depuis plusieurs siècles, il est très suscité pour ses vertus odorantes. On le retrouve d’ailleurs dans la plupart des produits ménagers et cosmétiques disponibles sur le marché.

Mais récemment, ce terpène a fait l’objet de plusieurs autres études et recherches poussées. Ceux-ci ont permis de mettre en évidence plusieurs autres effets du linalol :

  • Anti-anxiolytique ;
  • Restauration des fonctions cognitives dans le cas du traitement de la maladie d’Alzheimer par exemple ;
  • Sédatif, relaxant, et somnifère ;
  • Régénération des peaux ;
  • Renforcement immunitaire et anti-inflammatoire.

Le bêta-caryophyllène

De par son odeur poivrée, ce terpène est un ennemi naturel des insectes. Il se retrouve dans plusieurs plantes et épices comme le clou de girofle, le poivre noir, et le houblon. Le bêta-caryophyllène est aussi un antifongique et un antioxydant naturel.

Comme la plupart des terpènes, il a fait l’objet de plusieurs études et recherches. Ces dernières ont permis de révéler qu’il est capable de combattre.

  • La douleur locale parce que possédant des propriétés analgésiques en application locale ;
  • La douleur chronique, car capable d’interagir avec les récepteurs endo-cannabinoïdal ;
  • L’anxiété et la dépression ;
  • La néphrotoxicité résultant de la chimiothérapie.

L’humulène

L’alpha-caryophyllène ou l’humulène est tout comme le myrcène, le pinène et le limonène, un des principaux terpènes du chanvre. Il est très connu des brasseurs parce qu’il est la molécule responsable du goût houblonné et rafraîchissant de la bière. Mais il se trouve aussi dans le gingembre et le ginseng.

Hormis toutes ces propriétés, il possède aussi des propriétés anticancéreuses, anorexigène, antibactérienne, anti-inflammatoire et antimicrobienne. L’humulène est aussi utilisé dans la médecine chinoise depuis des siècles comme antibiotique nature et sédatif.

Terpènes et cannabinoïdes

Les cannabinoïdes et les terpènes sont certes produits par le cannabis, mais ils affectent différemment le corps humain. Les cannabinoïdes (le THC par exemple) se lient directement aux récepteurs dans le corps pour produire des effets spécifiques. Quant aux terpènes, ils interagissent de différentes façons avec les récepteurs. Cependant, il convient de noter que le caryophyllène est considéré comme un terpène et un cannabinoïde. Pour cause, il se lie directement aux récepteurs CB2 du système endocannabinoïde tout en dégageant des odeurs poivrées et terreuses.

En résumé, les terpènes sont des composés qui ont une grande responsabilité au sein des plantes : protection, défense, maturation, etc. Les différents dont ils sont les garants leur permettent d’intervenir dans plusieurs domaines (médicale, pharmaceutique, aromatique …). En outre, il existe bien d’autres terpènes dont les effets n’ont toujours pas encore exploré et étudié. Cette molécule pourrait dont ouvrir la voie à plusieurs autres alternatives dans le domaine de la médecine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.