Le propylène glycol : Qu’est-ce que ?

Le propylène glycol est un produit d’usage courant dans la plupart des domaines de transformation pour l’obtention d’un produit fini de consommation, y compris celui alimentaire. Il en est ainsi malgré le fait que ce dernier soit une substance provenant de la pétrochimie. Pour cette raison, bien des personnes se posent des questions sur sa véritable utilité et sur les risques encourus en l’utilisant. Découvrez des détails sur cette substance dans cet article pour une meilleure appréhension de son utilité ainsi que de ses dangers.

Qu’est-ce que le propylène glycol ?

C’est un fluide qui se caractérise par une absence totale de couleur, une légère viscosité, une moindre volatilité et reste quasi-inodore. C’est également une matière hygroscopique qui absorbe l’humidité atmosphérique (air). Aussi, il possède la propriété de se mêler à l’eau et beaucoup d’autres matières.

Très souvent, la confusion est faite entre cette substance et l’éther glycol qui est un groupe composé de certaines substances nocives pour la santé. Contrairement à cette dernière, le propylène glycol est un élément très utile pour la réalisation de plusieurs produits.

C’est ainsi qu’il se retrouve dans les domaines de fabrication industrielle comme l’alimentation, le cosmétique ou encore la pharmaceutique. Cela prouve sa présence dans presque toutes les choses.

Quelle est l’utilité de cette substance ?

De façon générale, le propylène glycol s’utilise pour l’élaboration de la résine de polyester non saturée. Il se retrouve dans la e-cigarette comme un liquide de base à laquelle peut s’ajouter d’autres produits à l’instar de la nicotine, du glycérol et de l’arôme. C’est cet ensemble qui conduit à l’obtention de l’aérosol qui s’apparente à une fumée normale de cigare classique.

Certains produits en cosmétique sont mélangés avec du propylène glycol afin qu’il leur offre de l’humidité tout en évitant que ces derniers ne moisissent. Il joue également ce rôle à l’intérieur des cigarettes électroniques. C’est un excipient qui très souvent intervient en substitution à la glycérine et qui de façon abusive est considéré comme un hydratant. La réalité est qu’il ne sert qu’à mettre un frein à une probable déshydratation de la peau.

Le propylène glycol se retrouve à un taux de 40 % dans la réalisation de certains médicaments pharmaceutiques qui ont pour base le Dilantin. Dans le secteur alimentaire, la substance est utilisée à faible quantité pour émulsifier les assaisonnements et les sauces. C’est également un solvant pour arômes liquéfiés ou sous les autres formes.

Les moteurs de spectacle qui favorisent l’effet de fumée sur scène sont alimentés par le propylène glycol. L’évaporation de ce dernier est responsable de l’aérosol produit pour réaliser les illusions spéciales.

Dans l’aéronautique, ce liquide est enduit sur les ailes des avions afin d’éviter ou de réduire la formation des glaces qui sont responsables de certains accidents de vols. Mis à part cela, dans le domaine de l’air conditionné, il sert par moments d’antigel non-corrosif en plus d’améliorer la transmission de chaleur à l’intérieur des tuyaux et autres secteurs délicats.

Le propylène glycol est-il dangereux pour la santé ?

Très souvent, cette substance est ingérée en petite dose par voie orale. Ainsi, une fois à l’intérieur des parois digestifs, elle subit une oxydation au niveau du foie, qui la transforme en acide zymique puis en solution pyruvique. Cette dernière servira en tant qu’une source énergétique pour le corps humain. Néanmoins, il faut rappeler qu’il s’agit d’un liquide qui sur une période de 120 minutes est expulsé du sang. Il est éliminé de l’organisme en 4 heures de temps.

Ainsi, on peut dire que le propylène glycol n’est pas dangereux pour la santé. Mais il faut savoir que prise en dose importante, cette matière entraîne chez l’humain comme chez les animaux des problèmes cardiovasculaires et hématologiques. Elle agit également sur le névraxe et sa forte présence dans le sang peut conduire à des transformations hyper osmotiques sanguine et à une acidose du métabolisme.

Généralement, les intoxications dues au propylène glycol sont le résultat d’une injection intraveineuse ou elles ont pour cause des ingestions qui arrivent par accident et en quantité importante. Ce sont d’ailleurs les enfants qui en sont les plus exposés.

Il faut aussi notifier que le produit n’irrite généralement pas la peau. Des irritations légères sont seulement constatées lorsque ce dernier touche l’enveloppe corporelle sans être dilué.

Il peut arriver que le propylène glycol soit inhalé. Dans de telles situations, le produit présente également un danger pour l’organisme. Tout simplement parce qu’il peut conduire à la manifestation de certaines complications citées ci-dessus comme les problèmes cardiaques, veineux, osmotiques, etc. Des études ont été faites à ce sujet et les résultats confirment cette thèse.

Quelles sont les précautions d’usage ?

Pour éviter toutes complications, le propylène glycol doit être utilisé dilué et en petite quantité. En cas d’allergie constatée comme dans le cas des pommades contenant le produit, il est préférable d’arrêter tout simplement l’application.

Généralement, il est proscrit de mettre le liquide en contact des yeux ou de la peau. Pour finir, en cas d’accident (importante inhalation, injection, ingestion en excès, etc.), les spécialistes ont souvent recours à l’hémodialyse pour en venir à bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.